Jean Marc Emmanuel Gaillard

Jean Marc Emmanuel GAILLARD peint la nature. C’est pour lui une respiration, un mouvement constant entre le regard qu’il porte et sa restitution. Il vit à la campagne, entre les étangs de Bresse et cette rivière sauvage qu’est le Doubs. Les longues heures de déambulation entre les franges de saules et les roseaux, le chant et les silences de la rivière, les couleurs changeantes et furtives des reflets nourrissent son inspiration.

Fidèle à cette sensibilité, sa peinture est volontairement classique. Elle s’appuie selon les cas sur deux techniques : la gouache au rendu mat et au séchage rapide, ou l’huile au séchage lent, dont les superpositions permettent des teintes complexes. Pour autant l’ensemble de ses œuvres reflète un univers homogène, reconnaissable à la palette subtile des couleurs.

Jean Marc Emmanuel GAILLARD écrit aussi de la poésie.

Il est né en 1958.

« J’avais peint quelques fleurs / J’en ai fait un bouquet / Que j’ai posé là-bas / Au pied des montagnes bleues / Juste pour signifier … / Signifier la beauté. / Redire la beauté. / l’essence de la naissance. « …

Extrait de Trois linges bleus   Jme Gaillard

Plus d’infos : www.jeanmarcgaillard@wordpress.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s