Serge SIMON

Photographe professionnel depuis 1976, j’ai travaillé pour la presse, l’édition et la publicité. Je suis également auteur de nombreux ouvrages, en collaboration avecDominique Simon, mon épouse pour les textes. Pendant plus de 20 ans j’ai photographié la faune sauvage d’Afrique, d’Amérique du nord et d’Europe. Ensuite, les animaux de compagnie ont été le sujet principal de mon travail, suite à de nombreuses commandes.

En 2004, je m’oriente vers une photographie humaniste en noir et blanc et reste fidèle à l’argentique. (je développe mes films et fais mes tirages consacrés essentiellement aux expositions.)

Passionné par les peuples au mode de vie différent du nôtre, j’ai rencontré  les Peuls et les Toubous au Sahel, les nomades mongols dans le désert de Gobi, les femmes Meena et les Raïkas au Rajasthan; plus récemment les ethnies Padaung,Karen, Kayah et Chin en Birmanie.  

Mes photos sont un témoignage modeste et respectueux de la vie quotidienne de ces     hommes. Je ne cherche pas l’image choc qui provoque l’horreur ou la pitié; au contraire je recherche plutôt le sourire ou la tendresse qui évoque la sérénité, sinon le bonheur, dans l’art de vivre de ces peuples.

Birmanie secrète  (République du Myanmar)

Ce qui frappe le voyageur dans ce pays resté à l’écart des circuits touristiques pendant des décennies, c’est la gentillesse, le sourire et la sérénité des Birmans. Les 52 millions d’habitants se répartissent sur une surface de 676 000 km2, bordée par la Thailande et le Laos à l’est, la Chine au nord, l’Inde et le Bangladesh à l’ouest.

Les paysages sont très variés, de l’immense plaine du fleuve Irrawady où l’on cultive le riz aux chaînes de montagnes de l’est et de l’ouest, couvertes d’une forêt tropicale où l’on exploite le teck. Le pays est essentiellement agricole et l’artisanat très varié joue encore un rôle important.

La birmanie offre une des plus grandes diversités ethniques au monde (plus de 130). L’ethnie birmane est la plus importante avec 70% de la population. Certaines ne sont representées que par quelques milliers d’individus: les Padaung par exemple,bien connus pour les colliers en laiton que les femmes portent autour du cou; leur région longtemps en conflit avec la gente birmane les a poussés à se réfugier en Thailande; ils reviennent aujourd’hui dans leurs villages suite au cessez le feu d’octobre 2015; leur territoire est ouvert aux étrangers comme celui d’une minorité Chin isolée à la frontière du Bangladesh, où vivent encore les dernières femmes au visage tatoué d’une toile d’araignée.

 La religion boudhiste est omniprésente: 90% de la population la pratique et plus de 500 000 moines la représentent. Le site de Bagan est le plus spectaculaire avec ses 2000 pagodes et stoupas. Pour tous les boudhistes, les hauts lieux de pélerinage sont la pagode Shwedagon à Yangon et le Rocher d ‘Or.  La Birmanie… un monde fascinant et unique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s